Dumesnil : le Baron

Né le 10 septembre 1803, le baron Eugène du Mesnil consacra sa carrière à la magistrature. Célibataire original, il voyagea beaucoup, s'enthousiasma pour les antiquités égyptiennes.

Le

Le Pigeonnier et la Chapelle Dumesnil

Le baron Eugène du Mesnil Article proposé par Bruno Thiebergien (août 2003)

Qui se rappelle du Baron Eugène du Mesnil, qui était le propriétaire du château de style transitoire Louis XV -Louis XVI où sont installés actuellement le bureau de poste, le studio de danse et l'espace jeunes ? ...

Le mur de clôture et les deux constructions qui encadraient la grille ont aujourd'hui disparu. L'une d'elles abrita longtemps le kiosque à journaux tenu par "Madame Myriam"...

Vieux célibataire, d'un caractère original, maniaque, la figure d'Eugène du Mesnil est restée légendaire. Cette originalité s'est manifestée dans le style bizarre de la chapelle et des colonnes en pierre qui subsistent devant le château. En effet, l'intéressé voyagea beaucoup.


Fervent amateur d'égyptologie, il modifia le château paternel en y ajoutant diverses constructions, dont le péristyle et les colonnes. Un peu plus loin, le puits égyptien a fait place aux HLM...


La chapelle qui devait servir de sépulture au baron et le pigeonnier existent toujours.

Le baron aimait se promener en robe de chambre, pieds nus, dans le gazon de ses pelouses, persuadé que c'était bon pour la santé... Son grand plaisir était aussi de faire de l'équitation, mais sur un cheval peu rétif et bien calme (plus exactement une jument).

Lorsque le baron mourut, cette jument fut mise en vente et acquise par un boucher de la localité qui s'en servit comme cheval de trait et l'appela irrévérencieusement: "La Baronne". A Brazey, tout le monde connaissait "La Baronne"...

Notre baron avait des prétentions littéraires.

Il fit éditer, à Lyon, en 1859, un petit livre: "Les psaumes de David, traduits par le baron du Mesnil" (disponible en consultation à la Bibliothèque Municipale) ; puis "Les fables de la Fontaine, revues et corrigées par le baron du Mesnil"... ouvrage dans lequel les fautes de style ou de syntaxe que ces fables comportaient, d'après lui, étaient corrigées en italique...

Le baron mourut en 1888, à l'âge de 84 ans, à Volnay, où il fut inhumé. Il légua sa propriété en usufruit au Comte de Rochefort, et en nue-propriété au marquis d'Angerville. 0r ni l'un ni l'autre n'habitèrent le château, qui fut gardé par un paysan du pays... Il fut acheté au marquis par la commune de Brazey-en-Plaine en 1904, pour la somme de 15 000 F, et subit alors de profonds remaniements intérieurs...

Sources "Vieux papiers brazéens", cartes postales Roger Pichon.

Chapelle, tour et pigeonnier

Le baron fera rajouter deux perrons (côté cour et côté jardin) à son château, avec colonnes néo-égyptiennes en lotus. Il fera ensuite ériger une cour de colonnade (disparue) et le kiosque égyptien (démonté). Passionné par les astres, cet écrivain et poète installe une tour de 10 m de haut au clos Guenot afin de satisfaire sa passion.

La chapelle qui jouxte le château est un sanctuaire dans lequel se trouvent les pierres tombales de son grand-père Pierre Jobard du Mesnil, écuyer décédé en 1785, marié à Marie-Thérèse Couvert, morte en 1781.

Le colombier qui se trouve à proximité de la chapelle existait déjà en 1700. Equipé d'un escalier tournant en bon état, il permettait l'accès aux centaines de niches installées sur le pourtour intérieur de la tour. Ce bâtiment circulaire en brique accueille les pigeons qui y trouvent toujours refuge.

Château Dumesnil   - Notes de M. Pichon 20 septembre 2003

Le Château Dumesnil est sans doute une construction période transitoire Louis 15 Louis 16. Origine incertaine Les Du Mesnis et d'Igornay seraient une vieille famille Bourguignonne. Pierre Jobard, anobli en 1773, écuyer, seigneur Du Mesnil décédé en 1785. Marie-Thérèse Couvert, son épouse décédée en 1781. Sans doute inhumés à Brazey. La pierre tombale est située dans la chapelle Dumesnil. Elle provient de l'ancien cimetière qui se trouvait auprès de l'église.

Leur fils Jean-Baptiste Dumesnil, capitaine de la Garde Nationale sous la Révolution, anobli une seconde fois par Napoléon le 20 août 1909 avec le titre de Baron. Marié avec Claudine Eléonore Raffatin, décédé en 1859.

Leur fils Jean Baptiste Eugène naît le 10 septembre 1803, voyage beaucoup, enthousiasmé par l'Egypte, il transforme le château paternel. - Deux perrons avec colonnes néo-égyptiennes en forme de lotus. - Un kiosque aujourd'hui disparu (vers 1968) - Une chapelle qui devait être son tombeau mais elle demeura vide. Décédé à Volnay en 1888.

En face, le potager (aujourd'hui Clos Guenot) avec une tour d'observation en brique (observation des astres)